Comment graver une plaque?

Comment graver une plaque?

11 octobre 2020 0 Par Sarah

Chaque jour, des dizaines de tirages sortent des presses des Ateliers d’Art des Musées Nationaux. Comment les graveurs de Chalcographie du Louvre réalisent-ils leur travail?
La collection Chalcographie du Louvre est constituée de plusieurs milliers de matrices d’estampes dont la plus ancienne date du XVIIe siècle. Ce sont des plaques de cuivre gravées: le motif est incisé dans le métal (contrairement à la gravure en relief). Le burin et la gravure sont les deux techniques de gravure les plus courantes de la collection, qui comprend également l’aquatinte, la manière d’un crayon, la pointe sèche et les gravures.

La collection Chalcographie du Louvre comprend également une centaine de matrices en bois (gravure sur bois) et en pierre (lithographie). Pour des raisons techniques, ces plaques ne sont pas utilisées.
Impression de plaques en taille-douce
Encrage
Pour imprimer une plaque, l’imprimante enlève d’abord le vernis qui la protège et s’assure qu’elle a été correctement conservée pendant son stockage. Après l’avoir nettoyée, il s’assure qu’elle est en bon état, afin d’assurer une impression de qualité et de ne pas endommager la plaque. Une fois cette reconnaissance terminée, le processus d’impression commence.
Chalcographie du Louvre | Encrage d’une plaque de la série <i> Description de l’Égypte </i>
Encrage d’une assiette de la série Description of Egypt
Tout d’abord, l’imprimante encre généreusement la matrice: toute la surface du métal doit être recouverte d’une encre épaisse à base d’huile de lin et de pigments, et spécialement conçue pour l’impression en taille-douce. Il est distribué avec un rouleau puis avec un coussin en cuir. Pour faciliter cette opération, la plaque gravée est placée sur une table chauffée pour rendre l’encre plus élastique. L’imprimante s’assure que chaque incision est bien encrée.
Essuyage
Vient ensuite l’essuyage, l’étape la plus importante et la plus difficile.
Chalcographie du Louvre | Essuyer une assiette avec un chiffon tarlatane
Essuyer une assiette avec un chiffon tarlatane
À l’aide d’un tissu en mousseline, appelé tarlatane, l’imprimante élimine l’excès d’encre, faisant réapparaître progressivement le motif. Les parties non gravées sont débarrassées de l’encre, qui ne doit rester que dans les incisions.
Paumage
L’imprimante termine l’opération avec sa paume, recouverte de peu de merlan, pour éliminer les dernières traces d’encre indésirable. Le métal nu doit alors briller comme un miroir. Cette dernière opération, appelée paumage, nécessite une grande dextérité.
Chalcographie du Louvre | «Paumage» d’une plaque encrée avant impression
«Paumage» d’une plaque encrée avant impression
Impression
L’imprimante place ensuite la plaque encrée sur la plaque de presse taille-douce. Il la recouvre d’une feuille de papier préalablement humidifiée pour rendre la fibre plus réceptive à l’encre. Tout est protégé par d’épaisses bandes de feutre, qui amortissent la très haute pression de la machine. La matrice et le papier passent sous le cylindre de presse dans un mouvement horizontal. L’encre est transférée des incisions au papier: elle est décrite comme «amoureuse du papier».
L’imprimante peut alors retirer la feuille et révéler l’impression. En raison de la pression élevée exercée sur le papier humide, la feuille conserve une forme de bol, qui correspond au périmètre de la matrice: c’est ce qu’on appelle la plaque d’impression.
Chalcographie du Louvre | Impression d’une gravure à partir de la série <i> Description de l’Égypte </i>
Impression d’une gravure à partir de la série Description de l’Égypte
L’épreuve imprimée, encore humide, est placée entre des buvards et du carton épais. L’imprimante peut réencrer la plaque et répéter chaque opération pour obtenir une autre impression.

Après un séchage de quarante-huit heures, chaque impression est soigneusement examinée pour s’assurer qu’elle ne présente aucun défaut. Les tirages qui ne répondent pas aux exigences de qualité des ateliers d’art sont systématiquement jetés.
Estampillage
Vient ensuite la dernière étape du processus de production: l’application du poinçon de la Chalcographie du Louvre. Cette marque, «en relief» sur le bord de l’impression, certifie la qualité et l’authenticité de l’impression.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la gravure à Lyon, rendez-vous sur le site d’Archer SAS.