Récupération de vieilles radios : tout ce qu’il faut savoir

Récupération de vieilles radios : tout ce qu’il faut savoir

2 juin 2020 0 Par Aymen

Récupération de vieilles radios : tout ce qu’il faut savoir

Vous possédez de vieilles radios et vous ne savez pas quoi en faire ? Cet article vous explique comment s’en défaire et ce qu’elles deviennent après.

Consultez votre médecin avant de les jeter

Une radiographie est un document extrêmement important dans le suivi de votre état de santé. Vous devez demander à votre médecin si les radiographies que vous désirez jeter ne sont plus utiles. En effet, les radiographies sont utiles pour suivre l’évolution d’une pathologie en pouvant comparer les clichés entre eux.

Les différentes radiographies existantes

Il existe deux types de clichés, les films radiographiques argentiques et les radiographies numériques. Quelle est leur différence ? L’un est photosensible et nécessite un développement chimique, tandis que l’autre est directement numérique.

Les films radiographiques argentiques ont été développés à partir de films photographiques, ils sont utilisés depuis la création de la radiologie. Le film est composé d’un support semi-rigide en plastique allant de 0,17 à 0,18mm d’épaisseur sur lequel est déposé une émulsion argentique photosensible à base de sels d’argent et de gélatine d’une épaisseur de 0,01 à 0,02mm.

Les radiographies numériques sont apparues bien plus tard avec le développement des techniques d’imagerie numérique. Elles ont commencé à remplacer les films argentiques au début des années 2000. Le cliché est directement numérique, cependant, il peut être imprimé, pour cela un laser l’imprime sur un support plastique qui ne contient pas ou très peu de sels d’argent.

Comment s’en séparer ?

Vous pourriez penser que comme la radiographie est composée de plastique et d’argent, elle peut être jetée avec les plastiques et les conserves. Cette réflexion peut être logique, mais comme la composition de la radiographie est complexe, son recyclage l’est également. Une filière spécialisée doit les prendre en charge. Par conséquent, vous ne devez pas jeter vos radiographies avec vos déchets recyclables. Des points de collecte existent et se trouvent généralement dans les cabinets de radiologie, les centres hospitaliers et les pharmacies.

Si vous jetez vos radiographies avec les ordures normales, l’incinération ou l’entreposage à l’air libre risque de libérer dans l’environnement les sels d’argents qui sont hautement toxiques.

Les sels d’argent contenus dans la radiographie sont considérés comme étant des métaux lourds, hautement dangereux pour la faune et la flore, en cas de contamination de la chaîne alimentaire l’homme peut également être touché.

Les sels d’argent sont très solubles, il suffit que des radiographies soient laissées au contact d’eau pour que les sels d’argent se dispersent dans la nature. Une fois dans la nature les sels d’argent transportés par les cours d’eau, le vent et la pluie, vont s’infiltrer dans les sols contaminants les nappes phréatiques et la végétation, susceptibles d’être consommés par l’homme ou par des animaux d’élevage.

Dans la nature, une radiographie mettra 300 ans à se décomposer. Une fois que les sels d’argents auront été transportés par la pluie, il ne restera plus que le support en plastique qui a une durée de vie très longue.

Le recyclage des radiographies

Une fois les radiographies récupérées par les spécialistes du recyclage, elles subissent toute une procédure permettant de récupérer l’argent contenu et le plastique. L’entièreté des matériaux sera réutilisée, il n’y aura aucune perte. Pour connaître en détail le processus de recyclage des radiographies rendez-vous sur https://radiographies.valorema.com/

En moyenne, une tonne de radiographies argentiques permet de récupérer 10kg d’argent. Cet argent sera ensuite raffiné pour revenir dans le circuit commercial. Il permettra de fabriquer des bijoux ou être utilisé dans l’industrie pour faire des soudures par exemple. L’argent est un métal qui voit ses réserves mondiales réduire avec le nombre croissant de nouvelles utilisations. Avec une demande constante en croissance, l’extraction ne permet pas de la satisfaire. Actuellement, le recyclage de l’argent représente 20% de la production globale annuelle.

Grace au recyclage des radiographies, vous agissez à votre échelle pour limiter les nouvelles extractions minières qui causent de graves dommages à l’environnement.

Après l’extraction de l’argent il ne reste plus que du plastique, ce matériel sera revalorisé pour revenir dans les circuits de production. Le plastique utilisé pour fabriquer les radiographies est du même type que celui utilisé pour produire des bouteilles. Le fait de réutiliser cette matière comme matière première dans d’autres productions limite la fabrication de nouveau plastique, et permet ainsi de faire des économies d’énergie. En effet la production de plastique est très énergivore.

L’équivalent d’une tonne de radiographies permet de fabriquer environ 40 000 cartouches d’encre petit format. Les radiographies sont très nombreuses et avec les années de plus en plus finiront recyclées ce qui permettra de limiter la création de nouveau plastique. A titre d’illustration, si toutes les radiographies développées en une année étaient recyclées, elles équivaudraient à la quantité de plastique nécessaire à la fabrication de 84 millions de bouteilles d’eau.

Désormais vous connaissez l’avenir de vos vieilles radiographies !